Chroniques BD


Conférence-exposition sur Edgar P. Jacobs le jeudi 16 février 2017 à 20h00
BD - Écrit par maroulf   
Jeudi, 09 Février 2017 14:49
Conférence-exposition sur "Edgar P. Jacobs et son œuvre. De l'opéra à la science-fiction" par Jean Fontaine le jeudi 16 février 2017 à 20h00.

 
Edgar Pierre Jacobs ? C'est Blake et Mortimer depuis 1946 bien sûr ! Une série mythique de la bande dessinée belge qui survit encore aujourd'hui à son créateur à travers le crayon de plusieurs repreneurs.


jacobs.jpg./..
Mais connaissez-vous l'autre Jacobs ? Celui qui, durant les années 20 et 30, fut peintre, illustrateur de publicités, figurant au théâtre et même baryton à l'opéra. 30 ans après le décès de cet illustre artiste, Jean Fontaine vous propose de découvrir l'homme et son oeuvre, de l'Opéra à la Science-Fiction.
Au travers de documents rares et parfois surprenants, un rideau rouge se lèvera sur la face cachée de Jacobs, et vous découvrirez ses cahiers d'écoliers et ses travaux d'illustrateur, ses épouses, amis et rivaux, sa carrière de baryton, ses années de vaches maigres, sa collaboration à l'hebdomadaire Bravo et au lancement du journal Tintin, et quelques révélations inédites...

Jean Fontaine né en 1952, a vécu l'Age d'Or de la bande dessinée belge. Les premiers albums de Blake et Mortimer l'ont définitivement marqué. Cinquante ans plus tard, il se plonge dans une étude approfondie du personnage d'Edgar P. JACOBS.
Jean Fontaine est représentant pour la Belgique des Amis de Jacobs (voir www.amisdejacobs.org )
Conférence et présentation de l'exposition le jeudi 16/02/2017 à 20h00- Exposition du 7 au 25/02/2017
Bibliothèque du Centre - 93, av. Charles Thielemans - 1150 Bruxelles
Infos et inscription : 02/773.05.82
Mise à jour le Jeudi, 09 Février 2017 14:53
 
facebooktwitter
Top Events
geluck - chat
Il était une fois un 29 Mars ...
Thierry GLORIS

Né en 1974, ce franc-comtois est un scénariste prolixe, aussi à l’aise dans le récit de cape et d’épée (St Germain), l’aventure (Souvenirs d’un elficologue) et le policier belle époque, comme le Codex Angélique et Aspic.

Ses récits sont toujours teintés de mystère, avec un brin de fantastique et d’ésotérisme. Mais il a d’autres cordes à son arc car il pratique aussi le récit de guerre (Malgré nous ou Une génération française) et le récit historique (Isabelle ou Waterloo 1911).

Sur le forum