Chronique BD: Les mystères de la cinquième république # 5
Écrit par Phylact   
Dimanche, 30 Juillet 2017 17:30
Au n,om de la France
♥ Coup de coeur ♥


Série: Les mystères de la cinquième république #5
Auteurs: François Ravard, Philippe RICHELLE
Editeur BD: Glenat

Une chronique BD: Génération BD
 

L’exploitant de la société d’avion taxi Moreno doit mettre la clé sous le paillasson, son contrat a été rompu avec son plus gros client : la Sodexi.

Une information à priori banale mais qui intéresse très fort l’ancien commissaire Verne qui s’est reconverti dans la peinture et l’écriture d’un livre d’investigation sur le sujet très sensible des intérêts entre la France et l’Afrique de l’Ouest

 

L’affaire est tellement sensible que Verne se fait tuer une nuit par des personnes qui se sont introduites chez lui. Le commissaire Berlier (qui a remplacé Verne), épaulé par ses collègues Izzo et Pèlerin décident d’en faire une affaire personnelle et de trouver les assassins de leur ex-patron.


L’enquête va les mener à Libreville au Gabon, à un avocat pas très net nommé Leffure et finalement à un trafic d’arme avec la Rhodésie sous le couvert d’une action humanitaire au Biaffra.


Si les assassins de Verne seront punis, il restera le goût amer d’une affaire étouffée par le gouvernement français qui ne tenait pas à dévoiler ses magouilles pas très nettes et qui avaient le goût du sang…



Dernière épisode de la série La cinquième République. Il faut reconnaître à Philipppe Richelle qu’il a fait de cette série un ensemble non seulement cohérent mais surtout très diversifié dans son approche, aucun des albums ne ressemble aux autres malgré un noyau central constitué par les personnages centraux tels que le commissaire Verne et ses collègues ou par une certaine ambiance quelque peu désenchantée.

 

Le contexte historique est abordé de manière à la fois instructive et plaisante, elle démontre une continuité dans la démarche de documentation du scénariste. Le dernier tome n’est pas le dernier en matière de rebondissements et les dialogues restent truculents. Le dessin de François Ravard (encore un auteur qui aime bien dessiner les anciennes voitures) contribue à la finition de cette série de qualité.

 

On en regrette presque un sixième tome mais les auteurs ont probablement eu la clairvoyance de ne pas en faire de trop ! Pour cet ensemble réussi, je donne mon coup de cœur à cette série.

Mise à jour le Dimanche, 30 Juillet 2017 15:33
 
facebooktwitter
Actualités BD
 
HommeInvisible2- 3