• En Librairies:      

    07/10 - SPELTENS - Paradise BD
    07/10 - BALADI, CARRERE, EL HAMOURI - MultiBD
    08/10 - SPELTENS - Bedebox
    08/10 - BODART - Atomik Strip
    08/10 - ODRADE - Fanfulla
    08/10 - RENAUD - BD Choc Event

    Lire la suite...

Palmarès d'Angoulême 2019

Les Fauves d’Angoulême ont tous été remis ce WE et les albums primés, bien que certainement de grandes qualités, sont pourtant souvent des œuvres peu connues du grand public !

Les grands oubliés semblent par ailleurs être les grands éditeurs classiques. A ce propos une carte blanche de Jacques Schrauwen est pertinente à ce sujet (ici)

Fauve d’Angoulême - Fauve d’Or : « Moi ce que j’aime c’est les monstres » d’Emil Ferris (Monsieur Toussaint Louverture) 

Fauve d’Angoulême - Prix spécial du Jury : « Les Rigoles » de Brecht Evens (Actes Sud)

Fauve d’Angoulême – Pris de la série : « Danssker » de Halfdan Pisket (Presque Lune)

Fauve d’Angoulême – Prix Révélation : « Ted drôle de coco » d’Emilie Gleason (Atrabile)

Fauve d’Angoulême – Prix Jeunesse : « Le Prince et la Couturière » de jen Wang (Akiléos)

Fauve d’Angoulême – Prix du Patrimoine : « Les travaux d’Hercule » de Gustave Doré (2024)

Fauve Polar SNCF : « Villevermine : l’homme aux babioles» de Julien Lambert (Sarbacane)

Fauve d’Angoulême – Prix de la BD Alternative : « Expérimentation » de Samandal 

 

Fauve d'honneur: Frank Miller

Et également le Prix René Goscinny attribué à un scénariste, et qui récompense cette année Pierre Christin pour l’ensemble de son œuvre.

Prix Couilles au Cul pour prix du courage artistique : « Le cauchemar d’Obi » de Jamonyqueso (L’Harmattan BD)

Prix Schlingo : « Tendre enfance » de Laurent Houssin et Jorge Bernstein (Rouquemoute)

 

Palmarès des Prix découvertes : (où l’on retrouve des bds moins pointues J )

Prix des écoles d'Angoulême: "La boîte à musique" de Gijé et Carbone (Dupuis)

Prix des collèges: "La Brigade des Cauchemars" de Thuillez,Dumont et Drac (Jungle)

Prix des lycées: "Il faur flinguer Ramirez" de Petrimaux (Glénat)

 

Tags: ,
Il était une fois un 7 Octobre ...
Enki BILAL

C'est le 7 Octobre 1951 qu'Enki (diminutif de Enes) BILAL voit le jour à Belgrade en Yougoslavie, six ans après la fin de la guerre « De père Yougoslave et de mère Tchèque », son père étant l'ancien tailleur du Maréchal Tito . Il y passe dix ans de sa vie.

Si certains fans l’élèvent parfois au rang d’icone de notre Pop-culture, il n’en reste pas moins qu’il est à la tête d’une solide liste de best-sellers, tel « Mémoires d’outre-espace (1975) », la trilogie « Nikopol » (1980, 1986 & 1992) », ou encore « La tétralogie du Monstre (1998, 2003, 2006 & 2007) ».
Il a aussi obtenu de prestigieux prix, dont le Grand Prix du 14ème festival d’Angoulême, en 1987.
 

Identification (2)