WTF…riday: Tous en selle (de vélo) avec Lucky Luke!

Après quelques semaines de pause, l’info « What The F…riday » est de retour sur GénérationBD!
Cette semaine, on vous fait découvrir un -possible- futur chef d'oeuvre parodique!

Mawil est un artiste allemand de 42 ans, fan depuis son enfance du célèbre héros de Morris.
Avec des livres primés tel que le récit autobiographique "Kinderland" (centré sur la thématique du mur de Berlin), il est l'un des représentants les plus en vue du IXème Art teuton actuel.

WTF-LL-Mawil-1.jpg

Aujourd'hui, Mawil s’attaque à un projet monumental: réaliser de nouvelles aventures parodiques du cow-boy « qui tire plus vite que son ombre et qui est l'un des personnages les plus populaires en Europe depuis des décennies.

C'est ce qu'ont annoncé les éditions Egmont-Verlag, détentrice les droits allemands de la série et qui a vendu à ce jour plus de 30 millions d'albums des aventures de Lucky Luke, lors du récent Salon du livre de Francfort.

"Pour la première fois en plus de 70 ans de carrière du Lonesome Cowboy, un dessinateur de BD allemand a l'honneur de pouvoir dessiner Lucky Luke", peut-on lire dans leur communiqué.

Le synopsis totalement WTF (mais tellement décalé qu’il en devient joussif!)
« Lors d'une de ses excursions dans la grande prairie, Lucky Luke se retrouve soudain sur une selle qui ne pourrait pas lui être plus étrange : la selle d'un vélo,sur laquelle il va devoir traverser le continent nord-américain. Il va sans dire que cela ne convient pas du tout à Jolly Jumper, son destrier! »

« Lucky Luke sattelt um » est donc annoncé pour une sortie le 2 mai 2019 au prix de 15,00€.
Pas de publication en français actuellement de prévue, mais que les fans alléchés par cette annonce ne perdent pas tout espoir: le « Spirou in Berlin » de Flix (sorti en Août 2018) arrivera bientôt chez nous, traduit en français! ;)

WTF-LL-Mawil-2.jpg

Pour la bonne bouche enfin, on ne résiste pas à partager avec vous cette dernière case… ;)

WTF-LL-Mawil-3.jpg

(Source)

 

Il était une fois un 16 Février ...
Olivier BAUZA

Olivier est né une nuit d’orage de l’année 1970. Il tombait des cordes, ce qui le prédestinait à devenir violoniste. Mais comme le bébé avait bonne mine, il opta pour une carrière dans le dessin. Durant son enfance, ses professeurs disaient souvent qu’il lui manquait une case. Olivier, pour se soigner, se lança dans la BD. Il devint alors associable et resta dans sa bulle, ne s’exprimant que par onomatopées. Les pages blanches lui provoquant des idées noires, il ne cessa de gribouiller et vit soudain la vie en rose.

Sa Superpepette martyrisa Spirou Hebdo, sa Loana Jones tortura Pif Gadget et ses Provençaux sévirent dans toute la Paca.

Olivier traumatise aussi les écoliers du sud de la France où il donne des cours de BD régulièrement. Les nuits de pleine lune, retrouvant une certaine lucidité, il délaisse la BD humoristique et se lance alors dans des projets réalistes, comme Cézanne ou Dinia… Un garçon très dur à cerner, finalement…

(Source: artisbd)
 

Identification (2)