Un « Desert Punk » nippon en approche.

C’est une annonce qui ne nous laisse pas de marbre, émanant de notre partenaire Kurokawa, que nous tenons à vous présenter aujourd’hui:
On vous cause donc « Renjoh Desperado »…



C’est donc le 12 avril prochain que nous découvrirons l’histoire d’une fine lame solitaire qui parcourt la frontière bordant le désert, portée par son goût de l’aventure… et sa quête inlassable d’amour !

Mais quel est donc ce manga qui allie avec brio des combats de sabres, du western et de l’amour ?
  Renjoh Desperado est son nom, le far west nippon son territoire, l’amour sa quête.



Résumé :

Monko est une corneille solitaire, une âme vagabonde magnifique voyageuse qui arpente les routes peuplés de bandits sanguinaires et de beaux gosses ténébreux… qui sont parfois un seul et même homme.
Au cœur des landes sauvages où surgissent dangers et créatures fabuleuses, Monko suit le chemin qu’elle s’est tracé.
Malgré ses dons à l’escrime, ce n’est pas la voie du Sabre qu’elle a choisi d’emprunter. Malgré son intelligence, ce n’est pas la voie de la Sagesse. En effet, la quête que poursuit Monko est celle du mari parfait. Sa voie, c’est celle de l’Amour.
Désert à perte de vue, cactus, boules d’herbe sèche qui roulent, canyons peuplés de créatures hostiles : le décor est planté !



Renjoh Desperado est une petite perle de manga que l’on doit au mangaka AHNDONGSHIK. Cet auteur au style magnifique a fait ses débuts avec Gagoze, prépublié dans le magazine Genzo.
Puis très vite, il s’est spécialisé dans les mangas d’aventure originaux réadaptant des passages historiques orientaux et occidentaux. Le magazine Gessan prépublie notamment Lindbergh de mai 2009 à avril 2013, puis en 2014 Bakumatsu Western – Djingo.

Vous l’aurez compris, l’univers de Renjoh Desperado oscille entre le western, la romance, les traditions japonaises et l’humour, le tout saupoudré d’une pincée de fantastique qui évoquera aux connaisseurs des séries comme Samouraï Champloo et Afro Samouraï.
Une amazone romantique en plein far west nippon, voilà un western improbable qui ne pouvait que nous plaire !



Chaussez vos Santiags et rendez-vous le 12 avril pour la découverte du T1.

Il était une fois un 11 Avril ...
Bédu

Né en cette journée du printemps ’48 à Ciney (Belgique). 

Licencié en Sciences économiques, BErnard DUmont se tournera vers la BD en 1972 en intégrant l’atelier de BERCK.
Après avoir fait ses 1ères armes sur Beany, Le p’tit prof et Ali Béber, il crée en 1981 la série Hugo (le tout pour le journal de Tintin).

Il s’occupera ensuite durant 6 tomes du très flegmatique colonel Clifton, détective à ses heures, puis passera à la concurrence chez Dupuis où il planchera sur Les psy avec Raoul CAUVIN de 1992 à nos jours.

Identification (2)